Nouvelle pollution, nouvelle innovation – spécial coronavirus

C’est un peu comme si on l’avait oublié.
La pollution visible, celle des papiers sur le trottoir et des bouteilles de plastique sur la plage. Même si la qualité de l’air s’est améliorée suite aux mesures de confinement, la pollution visible a-t-elle disparue ?
Et si l’épidémie du coronavirus laissait apparaitre une pollution inattendue ?

Une nouvelle pollution

Depuis le 28 février 2020, des militants de l’association « OceanAsia » ont en effet repéré une nouvelle source de pollution : les masques chirurgicaux. Dans les zones urbaines des pays asiatiques, il est monnaie courante de croiser quelqu’un qui porte un masque chirurgical. Toutefois, avec l’épidémie du coronavirus, la demande et les achats de masque de protection a explosé. Dans certaines villes chinoises, les files d’attente pouvaient même être de plusieurs heures.
A présent, beaucoup de ces masques s’échouent sur les plages des îles Soko, inhabitées, et, selon les militants écologistes, menacent le fragile écosystème de ces îles.
“A ce jour, nous en avons compté 60 à 70, juste sur cette seule petite plage. Et c’est assez alarmant” a déclaré Gary Stokes, co-fondateur du groupe de conservation marine OceansAsia, lors d’une session de ramassage de déchets le 28 février 2020.

Comment prévenir de cette nouvelle forme de pollution ? Quelles solutions existent-ils ?

Une nouvelle innovation

Géochanvre F a trouvé la solution ! Cette startup industrielle place le développement durable au cœur de son organisation et produit de manière industrielle des géotextiles intissées 100% biodégradable.
L’entreprise s’appuie sur une technologie innovante qu’elle a brevetée dans 140 pays, qui consiste à lier des fibres végétales par projection d’eau sous haute pression sans nécessiter l’ajout d’adjuvant : c’est le procédé d’hydroliage.
Géochanvre F propose ainsi une gamme de produits à base de fibre de chanvre et autres fibres naturelles cultivées en France. Le Chanvre est une plante rustique cultivée depuis longtemps en France. Elle est cultivée sans pesticide et permet aux agricultures, grâce à ses racines, d’aérer naturellement leurs sols.
Face à l’épidémie du coronavirus, l’entreprise française a développé un masque barrière bio. 100% Made In France, il est composé de fibres naturelles et bio compostable. Il dispose d’un feutre filtrant écologique en fibres naturelles, d’un mousse de confort et d’un voile protecteur doux.
Le petit plus : la Direction générale de l’armement a validé le procédé, et l’équipement est ainsi reconnu comme protection efficace de catégorie 2. Cette catégorie concerne les individus ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes, dans le cadre professionnel. L’équipement pourra ainsi être porté par l’ensemble des individus d’un sous-groupe (entreprise, service…) ou en présence d’autres individus porteurs d’un masque d’une autre catégorie, lorsque le poste ou les conditions de travail le nécessitent.

Une solution économique et durable qu’on vous invite à découvrir : https://www.geochanvre.fr/

« Protégez-vous de la pollution »

Prenez soin de votre peau et de la planète en optant pour des cosmétiques brevetés innovants, durablement efficaces, engagés dans une démarche éco-responsable, cruelty free et 100% Made In France !

« Engageons-nous contre la pollution »

Rejoignez la Communauté NOXIDOXI et inventons ensemble la gamme Cosmétique Antipollution de demain pour une innovation responsable au service de nos valeurs communes et de notre engagement pour le futur.