La première pile fabriquée à partir de pollution | Blog Noxidoxi

La première pile fabriquée à partir de pollution

Près de 1,3 milliard de piles sont mis sur le marché français chaque année. Pourtant, nous savons que cet outil du quotidien est parmi les plus polluants.
Quelles recherches sont menées afin d’améliorer l’impact environnementales ? Comment mieux l’utiliser ?

Les piles, un danger pour l’environnement

Les piles restent un des principaux dangers pour notre environnement pour trois raisons :

– Leur composition,
– Leur traitement
– Leur production

Il faut savoir que les piles sont les plus polluants de nos déchets car ils contiennent beaucoup de métaux lourds. Lorsqu’ils se retrouvent dans la chaîne alimentaire, suite à leur dispersion dans la nature, les métaux lourds peuvent se révéler très toxiques pour l’Homme, l’animal ou la nature. Nickel, cadmium, mercure, plomb, zinc, lithium, autant de substances dangereuses contenues dans les piles. Ces métaux lourds sont en effet très souvent cancérigènes et peuvent créer des allergies, des troubles du système reproducteur et des effets neurotoxiques. On y retrouve également du plastique et du papier, en plus des nombreux métaux lourds toxiques très polluants également pour les sols.

Aujourd’hui en France, 70 % des piles sont jetées dans la poubelle, dans la rue ou dans la nature, alors que leur récupération est une obligation légale en France depuis 1999 ! (Décret n°99-374 du 12 mai 1999.) Cette pratique concerne aussi les piles dites « vertes » qui sont considérées comme des déchets spéciaux et doivent être ramenées également aux points de collecte.

Enfin, les piles sont extrêmement énergivores dans leur production. Il faut 50 fois plus d’énergie pour fabriquer une pile alcaline que ce qu’elle fournira pendant toute sa durée de vie. Un cercle vicieux qui demande une réelle innovation afin de mieux protéger l’environnement.

Une nouvelle pile !

C’est au sein des universités belges de Louvain et d’Anvers que deux chercheurs en ont eu assez de courir après deux objectifs clés pour notre futur :

– Trouver de l’énergie propre
– Contrer la pollution

Pourquoi ne pas produire de l’énergie tout en contrôlant la pollution ? Un défi fou qu’ils sont parvenus à résoudre grâce à la première pile qui produit de l’énergie à partir de la pollution !

Cette pile révolutionnaire se compose de 2 parties :
– Une partie A de la pile, une anode recouverte de dioxyde de titane (TiO), produit des électrons sous l’effet de la lumière, sous un principe proche du fonctionnement des cellules photovoltaïques. Ce phénomène dégrade les gaz polluants environnants autour de l’électrode et cela créé alors des protons H+.
– Ces protons et électrons traversent une membrane, vers la partie B : c’est là que se trouve une cathode en plomb qui associent les molécules TiO et H+ pour former du dihydrogène (H). C’est celui-ci qui peut ensuite être utilisé comme carburant ! pour les voitures, mais pas que. Cette pile parvient déjà à dégrader et transformer les vapeurs de méthanol, l’éthanol et l’acide acétique. Ils souhaitent désormais s’attaquer au méthane et à l’acétaldéhyde.

Encore expérimentale, cette pile green devrait apporter des prochainement des solutions très concrètes et durables appliquées aux usines polluantes et à l’industrie toxique (solvants) des peintures.

Quelques conseils pratiques en matière de piles

Il ne faut JAMAIS jeter les piles usagées dans la poubelle ordinaire, et préférer des piles rechargeables.
Il y a 2 types de piles rechargeables. Les NiCd (nickel-cadmium) et les NiMH (Nickel-Métal-Hydrure) ; les premières sont plus toxiques pour l’environnement, elles contiennent beaucoup plus de cadmium, et elles ont une moins longue autonomie et durée de vie. De plus, elles se rechargent progressivement de plus en plus mal. Les NiMH sont donc les piles rechargeables à privilégier car elles ne présentent pas tous ces inconvénients.
De plus, les piles rechargeables permettent une économie considérable : 3€ par an avec une durée de vie de 10 ans pour le chargeur, avec des piles rechargeables, contre plus de 100€ par an, avec des piles jetables. Les dernières générations de piles rechargeables peuvent être rechargées un bon millier de fois.

« Protégez-vous de la pollution »

Prenez soin de votre peau et de la planète en optant pour des cosmétiques brevetés innovants, durablement efficaces, engagés dans une démarche éco-responsable, cruelty free et 100% Made In France !

« Engageons-nous contre la pollution »

Rejoignez la Communauté NOXIDOXI et inventons ensemble la gamme Cosmétique Antipollution de demain pour une innovation responsable au service de nos valeurs communes et de notre engagement pour le futur.